Les petites choses préférées

[Article maman invitée : Les Mercredis Jolis]

Le premier article de « maman invitée » a été inauguré par Anne-Sophie du blog La Belle Vie Family (clic clic ici pour le retrouver !), et aujourd’hui, c’est Amandine qui nous parle de la maternité.

Son blog est un des premiers que j’ai suivi : c’est une mine de trésors, de découvertes et de supers idées pour partager de bons moments avec vos enfants. Cette maman de 3 enfants est adorable, une jolie découverte « bloguesque » 🙂

« Quelle aventure la maternité !

Merveilleuse, enthousiasmante, fatigante, intense ! Que je viens de vivre pour la 3ème fois cet été en donnant naissance à mon petit doux ! Quelle joie d’avoir un bébé serein à la maison, qui sourit, qui gazouille et qui dort la nuit ! Ses frère et sœur en sont fous, tout comme nous. Même si cela me fait peur, je suis très heureuse d’avoir fait cette folie, ce petit troisième chéri.
Je viens d’une famille nombreuse et j’ai aussi grandit entourée de mes nombreuses cousines (oui nous sommes une génération de filles qui avons fait des garçons !). Je garde d’ailleurs de très beaux souvenirs de mon enfance et je me dis que j’ai eu beaucoup de chance. En grandissant, je me suis occupée avec plaisir de mon petit frère. Mon job d’étudiante, c’était une garde d’enfant. Autant dire que j’ai toujours aimé être avec les petits et que je ne me suis jamais imaginée « quand je serai grande » sans enfant ! C’était donc une évidence pour moi, une fois mariée (un brin réac, c’est vrai !) d’avoir des enfants. Je n’imaginais pas ma vie sans petit rire, sans entendre les petits pieds courir sur le parquet, sans câlins, sans « maman, je t’aime ». J’ai eu ma fille assez jeune par rapport à mes copines ou mes cousines, à 26 ans. Je me souviens du bonheur qui m’a envahit lorsqu’elle est née, nous étions vraiment dans notre bulle de bonheur. Pourtant, devenir mère n’est pas si facile. Et je crois que tant qu’on n’a pas d’enfant, on ne peut pas savoir à quoi s’attendre, que ce soit en bien comme en… Moins bien !
Devenir mère a changé ma vie de façon irrémédiable, je ne serai plus jamais l’étudiante ou la jeune femme de 25 ans libre de tout engagement et insouciante qui faisait une taille 36 ! La venue au monde de ma fille a fait de moi quelqu’un de responsable qui doit assurer sur tous les plans quoiqu’il arrive. Je ne vis plus que pour moi mais pour eux aussi.
Je suis de nature plutôt anxieuse, j’ai peu confiance en moi et je suis une éternelle insatisfaite. Des traits de caractères qui me jouent des tours en tant que mère. J’ai sans cesse peur pour mes 3 enfants, ce qui m’empêche de profiter pleinement du moment présent. Je me demande toujours si je fais au mieux pour eux et souvent, le soir, je me couche en me disant qu’à tel moment j’aurai dû faire mieux ou autrement (sans crier)… Exigeante avec moi-même je le suis aussi avec mes enfants et ça, j’aimerai le changer pour être plus relax. Il faudrait aussi que je m’organise mieux afin de ne pas être sans cesse rattrapée par le temps ! J’aimerai avoir plus de moments à consacrer à chacun.
La maternité est pour moi une ambivalence. Je suis incapable de me séparer plusieurs jours de mes enfants, une vraie mère poule, pourtant, parfois j’aimerai bien me retrouver seule avec moi-même. Je suis un aigle solitaire mais qui culpabilise !
Quelle épreuve de laisser ma grande (de même pas 6 ans) quelques jours chez ma sœur cet été ! Mais elle était tellement heureuse d’être avec ses cousins qu’il a bien fallu que je ravale mes larmes pour lui sourire en partant !
Heureusement, mon mari est là pour équilibrer tout ça ! Sans lui, mon numéro 2 n’aurait pas quitté notre lit à 3 mois (il était temps !) ni ses couches à 2 ans ! Ma grande ne ferait pas sa douche toute seule et ne serait pas allée au centre aéré cet été ! Et les 2 prendraient encore un biberon de lait le matin, dans le canapé devant la télé, au lieu d’un vrai petit-déjeuner à table ! Il m’aide à prendre du recul, à lâcher la pression et à profiter des beaux moments que nous offrent nos enfants.
Devenir mère m’a beaucoup appris sur moi-même aussi. J’ai toujours été une grosse dormeuse, je le suis beaucoup moins maintenant mais j’ai tout de même besoin de « mon quota » et surtout de savoir que je pourrais appuyer sur le bouton « off » afin de recharger mes batteries pour commencer une nouvelle journée. Je supporte très mal la fatigue et maintenant que j’ai compris ça (au bout du 3ème…) et que j’accepte de déléguer à mon mari, les choses vont mieux.
C’est ce qu’il y a d’extraordinaire dans cette belle aventure qu’est la maternité : on n’a jamais fini d’apprendre, sur soi-même, sur les autres.
Devenir mère m’a permit de mieux comprendre ce qu’avait pu vivre ou ressentir ma propre mère (en passant moi aussi par ces situations), chose qui m’était complètement impossible avant.
Cela permet aussi d’explorer de nouveaux univers, auxquels je ne me serais pas forcément intéressé sans mes enfants : puériculture, mode enfantine, littérature, pédagogie bienveillante, blogs, c’est si vaste et si enrichissant !

Je n’échangerais ma place pour rien au monde (même si je dis parfois le contraire après une journée difficile), ma famille m’est bien trop précieuse ! Je veux savourer et profiter au maximum de ces beaux moments avec mes enfants « petits », ce sont les plus beaux . Je me dis qu’on a de la chance de vivre tout ce bonheur… »

Merci pour ton témoignage Amandine ! Vous pouvez la retrouver sur www.lesmercredisjolis.com et sur son Instagram : @lesmercredisjolis

Publicités

3 réflexions au sujet de « [Article maman invitée : Les Mercredis Jolis] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s